La Cohésion sociale

La cohésion sociale constitue le fil conducteur de l’évolution des sociétés humaines. Elle se dissimule derrière l’avènement des religions, des monarchies sacrées et des démocraties antique et modernes. Elle serait même la raison de l’émergence et du développement de la faculté langagière de notre espèce. Étrangement, alors qu’elle devrait être au centre de nos préoccupations collectives, en raison de l’influence considérable qu’elle exerce sur nos vies, elle est reléguée en périphérie, réduite à une sorte de vœu pieux, une inintention. Ce n’est pas un hasard.

Depuis plusieurs décennies, un mélange de pensées magiques, de réductionnisme et d’idéologie fait reposer la cohésion de notre société essentiellement sur l’économie. Sans âme et sans esprit, miner par plusieurs fractures, menacée par un nihilisme autodestructeur, notre société ne va pas bien.

On rétorquera que ça ne va pas si mal que ça, que plusieurs aspects sont encourageants. Bien sûr. Mais c’est un peu comme si l’urgentologue disait que son patient n’allait pas si mal que ça, que ses signes vitaux étaient presque normaux, qu’il avait bien quelques fractures ouvertes et qu’il était inconscient, mais attendons voir.

Bref, notre société a besoin que nous pensions à elle.

C’est ce que je vous invite à faire ensemble ici.

Premier article: Les Fractures sociales.